Immatérialités - Musée de la Chasse et de la Nature, Paris

2eme fête de l’Ours à Paris, le mercredi 21 février 2018

JPEG - 179.6 ko

Comment saisir et représenter l’immatérialité ? Comment capter au milieu des cris, des chants, des corps qui s’étreignent, le sentiment fugitif d’une appartenance ? C’est ce défi qu’Evelyne Coutas, photographe plasticienne, s’est attachée à relever en photographiant les Fêtes de l’Ours, à Prats-de-Mollo, en février 2017.

JPEG - 153.4 ko

Elle donne à voir la dimension tragique et sacrificielle d’une fête où l’homme sous la peau de l’ours se donne en offrande pour que la communauté réaffirme sa continuité et célèbre sa cohésion dans des jeux de mains, des enlacements et des empoignades.

JPEG - 157.5 ko
JPEG - 153.3 ko

Ce travail en cours accompagne la démarche de trois communes du Haut-Vallespir, Arles-sur-Tech, Prats-de-Mollo et Saint-Laurent-de-Cerdans, désireuses de voir leurs Fêtes de l’Ours inscrites sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

L’exposition de ses tirages marque le partenariat du musée de la Chasse et de la Nature avec le Haut-Vallespir, et le jeu des regards croisés qu’il construit. Ce soir, Evelyne Coutas photographie ainsi la fête parisienne pour la présenter prochainement en Haut-Vallespir.

JPEG - 206.5 ko

Programmation artistique :
http://www.cnewsmatin.fr/idees-sorties/2018-02-09/le-musee-de-la-chasse-et-de-la-nature-celebre-la-fete-de-lours-774350