La chambre obscure, 1983 - 1985

Sélénogrammes, 120x190

Maryse Bordet Maugars :
" Parlez-nous de vos premières images de lune dont l’une est exposée ici. D’après ce que vous expliquez, il n’y a pas d’« emprunt » au sens strict du terme."
Evelyne Coutas :
"Une nuit, je vois dans ma chambre à coucher l’ombre projetée par la lumière de la pleine lune à travers la fenêtre sur le mur d’en face. L’idée de l’empreinte photographique sans appareil photo m’est venue à la suite d’une lecture de la nouvelle romantique écrite par Von Chamisso ; dans ce récit, le héros vend son ombre au diable. Lorsqu’il s’empare de cette ombre, le diable se baisse, la roule soigneusement et la met dans sa poche. Je me suis vue moi-même décoller mon ombre du mur et me l’approprier de la même façon."

Entretien d’ Évelyne Coutas
avec
Maryse Bordet Maugars, directrice de l’artothèque universitaire, Lieusaint

JPEG - 79.6 ko
JPEG - 96.7 ko
JPEG - 63.2 ko
JPEG - 280.5 ko

http://www.paris-art.com/photo-art/elles@centrepompidou/abramovic-marina/5647.html
https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/ccBLAM/r7Gk7od

Consulter l’article de Richard Fourrnet,CPIF,1990 :
http://www.evelynecoutas.net/?Photogeneses-Centre-photographique&var_mode=calcul

Consulter l’article d’Egidio Alvaro, Mois de la photo 1986

Voir l’exposition "Cazerna II", musée Denys Puech, Rodez, 1989

Voir l’ exposition "Le spectre du surréalisme” , Rencontres d’Arles, CGP, 2017 :
http://www.evelynecoutas.net/?Le-spectre-du-surrealisme